SAUVONS L'ECOLE !


Le Monde - 06/03/2009

L'article du 6 mars 2009 :

La ministre de l'enseignement supérieur, Valérie Pécresse, a assuré vendredi 6 mars que la troisième séance de négociations avec quatre syndicats concernant le statut des enseignants-chercheurs avait permis d'obtenir "un projet de décret réécrit et équilibré" intégrant "l'ensemble des positions". Selon le ministère, "des garanties nouvelles sont apportées : par exemple, si un enseignant-chercheur choisit de partir en détachement, sa réintégration au retour de détachement devra être faite dans son établissement d'origine".

Mais l'optimisme de la ministre a été rapidement échaudé par la réaction de trois syndicats (SGEN-CFDT, Sup-Recherche UNSA, Autonomesup). Ces derniers ont travaillé avec Mme Pécresse à la réécriture du statut des enseignants-chercheurs, et ont affirmé à l'issue de la réunion qu'il n'y aurait pas de sortie de crise possible sans avancée sur le dossier de la formation des enseignants.

"INACCEPTABLE"

Les syndicats ont demandé le report d'un an de la réforme de la formation, qui doit normalement entrer en vigueur en 2009-2010. Pour Michel Piecuch, du SGEN-CFDT, deux importants dossiers restent en suspens : la formation des enseignants et la réforme des organismes publics de recherche comme le CNRS.


De son côté, la Coordination nationale des universités, réunie à Paris XII-Créteil, a d'ores et déjà jugé "inacceptable" la réécriture du décret et appelé à une "amplification du mouvement" contre les réformes dans l'enseignement.

______________________

Lire l'article sur le net

______________________

Retour page d'accueil

 

 


07/03/2009
0 Poster un commentaire

Manif du 4 mars 2009

Mercredi 4 mars à 14 heures,

sur l'esplanade de Beaubourg (métro-RER Les Halles)

Un Happening est organisé avec tous les IUFM d'île de France, les associations de parents d'élèves, les P.E. et pour être visible LA PRESSE.

                                                  *   *   *   *   *

Nous regrettons que l'IUFM de Bonneuil n'ait pas été présent. Quoiqu'il en soit, voici le compte-rendu de Didier Frydman :

Formidable après midi de lutte très dynamisante :

- le happening devant Beaubourg puis place carrée du Forum des Halles a été un succès. Nous étions environ 120 participants issus des IUFM de Livry-Gargan, Paris (les deux sites), Etiolle, Cergy, St Germain en Laye. Nous avons mis les services de sécurité, les RG, la préfecture et la police dans tous leurs états.

- nous avons poursuivis notre action en participant à la chaîne humaine entourant la Sorbonne. Nous étions tellement nombreux que nous avons formé deux rondes. Etant les seuls à être munis de pancartes, nous avons attiré un grand nombre de photographes et journalistes. Plusieurs d'entre nous ont été interviewés. Résultats : la question de la réforme de la formation des enseignants a été très bien médiatisée.

Spécial Livry-Gargan : A.G vendredi à 10 h.



06/03/2009
0 Poster un commentaire

LES DATES ! LES PROCHAINES ACTIONS ! A LIRE ABSOLUMENT !

Le 25 mars AUX INVALIDES 

Je sors tout juste de la coordination des IUFM d'Ile de France (ça y est, on a un nom !), je ferai le compte-rendu demain dans la journée.

 

Mais j'annonce déjà :

 

                                Mercredi 25 mars à 13h00

                               Rendez-vous aux Invalides

 

pour un happening géant avec TOUS les autres IUFM d'IDF (les détails plus tard).

Sandwiches, banderoles et gilets jaunes de rigueur !

                                                                                     Thibault

Propositions d'actions

   Calendrier national de la coordination des universités  

5 mars : journée nationale de manifestations. Par ailleurs, si nos exigences ne sont pas satisfaites à cette date, nous appelons à la démission de toutes les charges administratives non électives et au refus de participation aux jurys (bac, BTS, DUT, Capes-Agreg, session de printemps…) et à pratiquer l'obstruction dans le cadre des mandats électifs.

6 mars : prochaine Coordination des universités à Paris 12 (peut-être avec Marne-La-Vallée).

10 mars : Grande manifestation nationale "de la maternelle à l'université" à Paris.

12 mars : Appel à soutenir et à participer à la coordination nationale des laboratoires.

19 mars : Appel à la journée de mobilisation nationale intersyndicale et interprofessionnelle.

 

                                   Et aussi :

- Développer la grève active, des cours alternatifs, les interventions dans les lieux publics, voire leur occupation.

- Boycott des expertises AERES et ANR, boycott des audits des Universités pour le passage à l'autonomie. Envoi d'une lettre de la coordination.

- Blocage des conseils centraux qui prévoient de remonter les maquettes

- Participation aux Journées en mars à Bruxelles en relation avec la stratégie de Lisbonne et de Bologne

- Voter le principe d'une caisse de grève avec les BIATOSS et les ITA, le primaire et le secondaire.

- Appel aux chefs de service administratifs pour ne pas remonter le recensement* *des grévistes.

- Délégation à la coordination étudiante à Angers.


01/03/2009
1 Poster un commentaire

Motions suite à la réunion du 20 février 2009

Motion 1

          De la maternelle à l’université

Les délégués à la Coordination nationale des universités réunie à Nanterre le 20 février 2009 constatent qu’un projet cohérent est en train d’être mis en place de la maternelle à l’université : casse des services publics et des statuts des personnels et des établissements de la fonction publique, éducation à deux vitesses, mise en concurrence des établissements, crédits insuffisants, suppressions de postes, précarisation. Nombre de nos revendications concernent les collègues de la maternelle, du primaire et du secondaire, et au-delà l’ensemble de la société. Leurs revendications sont les nôtres. Ceci est particulièrement vrai en ce qui concerne l’emploi, la réforme des concours de recrutement et de la formation des enseignant-e-s, mais aussi la remise en cause des disciplines et des statuts nationaux


La coordination appelle à la multiplication des actions communes partout sur le mot d’ordre "De la maternelle à l’université : retrait des contre-réformes Darcos/Pécresse".

Elle reprend la proposition que soit organisée une grande journée de mobilisation sur ce mot d’ordre début mars.

Dans cette perspective, elle mandate une délégation pour prendre contact avec les organisations syndicales et l’Intersyndicale de l’enseignement supérieur et de la recherche. Elle appelle nos collègues à aller discuter dans les écoles, collèges et lycées. Elle appelle les IUFM à rejoindre massivement le mouvement et à le relayer auprès des maîtres formateurs. Elle mandate une délégation à la coordination parents-enseignants du 14 mars à Montpellier.

 

Motion 2

          Pour une nouvelle loi

La coordination nationale exige l’abrogation de la loi LRU et du Pacte pour la Recherche et l’arrêt immédiat de leur mise en œuvre. Elle exige l’adoption d’une nouvelle loi. Cette loi doit instituer un véritable équilibre des pouvoirs au sein de l’Université et de la Recherche dans le respect du Statut Général de la Fonction publique. La nouvelle loi doit être conforme aux aspirations exprimées par les universitaires, les chercheurs, les BIATOSS, les ITA et les Etudiants. Il est impératif que cette nouvelle loi soit élaborée après consultation et de véritables négociations.

 

Motion 3

La 4ème Coordination nationale des universités réunie à Nanterre le 20 février 2009 reprend à son compte les motions votées dans les Coordinations précédentes, avec l’ensemble des revendications qu’elles contiennent, et l’appel du CNRS voté le 12 février.

          Nous continuons à exiger :

- le retrait de la réforme du mode d’allocation des moyens (dit modèle SYMPA)

- la résorption totale de la précarité et l’augmentation des salaires des personnels (revalorisation du point d’indice et intégration des primes dans les salaires)

- le réinvestissement de l’Etat dans les CROUS et dans l’aide sociale aux étudiants

- la fin du processus d’externalisation des tâches, et le maintien de la filière bibliothèque.

La coordination nationale des universités appelle à intensifier la mobilisation et les luttes en cours. Elle soutient les revendications de la Coordination étudiante du 14-15 février. Elle soutient les " désobéissants " qui refusent dans les écoles de mettre en place le soutien individualisé, et demande l’arrêt immédiat des sanctions contre les enseignants du primaire.

Dans l’immédiat, la coordination nationale exige le retrait des trois réformes contestées (projet de réforme du statut, masterisation des concours, projet de contrat doctoral unique), la fin du démantèlement des organismes publics de recherche ainsi que la restitution des 1030 postes supprimés, et un plan pluriannuel de création d’emplois.

     UNIVERSITES et ETUDIANTS = MEME COMBAT !

La coordination des universités renforce le mouvement, nous aussi !!!

 

Motion 4

          Solidarité avec les étudiants

La Coordination nationale des universités réunie à Nanterre le 20 février 2009 déclare son soutien au mouvement des étudiants et à leurs revendications telles qu’exprimées dans la plateforme de leur première coordination nationale de Rennes.

Elle mandate une délégation pour prendre contact avec le comité d’organisation de leur prochaine coordination nationale : samedi 28 et dimanche 29 février (université d’Angers).


01/03/2009
0 Poster un commentaire